No 93 (2018): Système électoral libanais
Système électoral libanais

Le numéro 93 de la revue Travaux et Jours, - revue pluridisciplinaire de l’Université Saint-Joseph - consacre sa thématique à la loi électorale au Liban, six mois après les élections législatives. À l’heure où nous mettons le numéro sous presse, un nouveau gouvernement n’a toujours pas été formé. Afin de comprendre ce dysfonctionnement  nous avons sollicité la Faculté de Droit et des Sciences Politiques de notre université.
Les articles du dossier thématique adoptent chacun une perspective particulière : François Blanc fait le point sur les différents modes de scrutin, Nadi Abi-Rached retrace l’origine historique du système électoral libanais permettant de comprendre les origines des tensions intercommunautaires. Diane Khair dissèque dans son moindre détail la Loi N° 44 du 17 juin 2017, et dresse un bilan a posteriori, Enfin, Samer Ghamroun dans son bilan sociopolitique de la réforme électorale critique le consensus et passe en revue l’offre politique défaillante qui gomme des questions politiques économiques et sociales fondamentales.
Dans la section d’articles d’auteurs, l’article de Salim Daccache s.j., recteur de l’USJ, est un acte de foi dans le Liban. Nasri Diab revient sur la réglementation de la profession de psychologue au Liban et sur la loi N° 8 du 10 février 2017. L’article de Nada Tawil relève les défis que rencontre la jeunesse libanaise chiite au Canada, plus particulièrement les femmes dans la ville d’Ottawa.
Nous terminons notre numéro par une recension du film Capharnaüm de Nadine Labaki par Mathilde Rouxel qui se présente comme une réponse à la réflexion de Dina Germanos sur le phénomène contemporain du réfugié et le statut de ce dernier comme « rebut du néolibéralisme ». Amine Issa, recense Démantèlement et Repli de Melhem Chaoul.