La guerre civile libanaise : la fiction au plus près de la réalité de la tragédie

Comment citer

ANDRÉ-DESSORNES, C. (2020). La guerre civile libanaise : la fiction au plus près de la réalité de la tragédie. Travaux Et Jours, (96), 91-101. Consulté à l’adresse https://journals.usj.edu.lb/travauxetjours/article/view/360

Résumé

Le texte de Carole André-Dessornes est un miroir pout tout lecteur libanais. Cette synthèse de la littérature en langue française d’après la guerre civile renvoie au lecteur une image de lui-même, un écho de ses propres angoisses, de l’ambiguïté de son attachement à une « libanité » qui se cherche au travers de violences tapies au fond des mémoires collectives et prêtes à resurgir. C’est aussi l’occasion de découvrir une galerie de portraits d’auteurs et de leurs oeuvres littéraires qui permettent de reconstituer le réel d’un passé amnésié et scotomisé. Cet article, en lui-même, incite le lecteur à découvrir des oeuvres qui sont d’authentiques moments de récupération et de catharsis d’une mémoire traumatisée et dont la douleur n’a pas su trouver un exutoire au travers d’une historiographie rigoureuse et d’un authentique travail de récupération mémorielle – NDLR.