[1]
A. BENMAKHLOUF, « Vérité et validité d’Averroès à l’aristotélisme renaissant », melanges, nᵒ LXVIII, p. 83-91, déc. 2020.