Ibn Kemal, Dawānī and the Avicennan Lineage

Comment citer

Ansari, R. P. (2017). Ibn Kemal, Dawānī and the Avicennan Lineage. Mélanges, 1(LXVII), 237-264. Consulté à l’adresse https://journals.usj.edu.lb/melanges/article/view/477

Résumé

Les écrits philosophiques d’Ibn Kemal (m. 1536) sont étroitement liés à la pensée de Ǧalāl al-Dīn Dawānī (m. 1503) et à la synthèse ašʿarito-avicennienne qui s’est développée au cours des siècles suivants la mort d’Avicenne. L’oeuvre d’Ibn Kemal manifeste une réelle sensibilité aux
débats philosophiques de son époque et un engagement avec ceux-ci, qui se laisse percevoir dans la manière dont il développe ces idées philosophiques et dans sa position médiane entre différentes écoles. Son commentaire sur l’établissement de la preuve de l’existant nécessaire
par Dawānī témoigne d’un changement d’orientation de la preuve par l’impossibilité d’une régression infinie vers celle de l’impossibilité du raisonnement circulaire, puisqu’Ibn Kemal soutient que la régression infinie est concomitante au raisonnement circulaire. Dans son traité
sur La Vérification de la nécessité du nécessaire, Ibn Kemal semble atténuer les différences qui peuvent exister en ce qui concerne l’identification de l’essence et de l’existence en Dieu entre les points de vue avicennien, ašʿarite et akbarien, ce qui suggère une tendance à la synthèse chez lui. Ainsi, Ibn Kemal interprète, par exemple, la position Rāzienne selon laquelle l’essence divine nécessite l’existence comme signifiant que l’essence divine nécessite la mawǧūdiyya, un concept auquel il donne une signification particulière qui sape l’intention initiale de Rāzī. De la même manière, Ibn Kemal réussit à esquiver la notion akbarienne de Dieu comme seul existant que semble suggérer l’oeuvre de Dawānī.

 

Pour l'achat de cet article,  veuillez cliquer sur le lien ci-dessous :

https://www.usj.edu.lb/publications/catalogue/my-usjinfo.php?perpubid=2879